Travaux pris en charge par l'ANAH

Quels sont les travaux pris en charge par l’ANAH ?

Désireux d’améliorer les performances énergétiques de votre logement ? Sachez que vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, de l’aide financière de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH). Découvrons ensemble les principales aides proposées par l’ANAH et leurs conditions d’éligibilité.

Les différentes aides proposées par l’ANAH en 2023

L’ANAH propose plusieurs types d’aides pour financer les différents travaux de rénovation énergétique dans les logements de plus de 15 ans. Les aides principales sont :

  • Habiter Mieux Sérénité : cette aide finance un projet de rénovation permettant d’atteindre une performance énergétique d’au moins 35% dans le logement.
  • Ma Prime Rénov’ : elle concerne des projets de rénovation ponctuels ou non-ponctuels tels que les travaux d’isolation ou le changement de système de chauffage.

D’autres aides peuvent également couvrir les travaux d’amélioration de l’habitat, comme Habiter Sain ou Habiter Serein.

Conditions d’éligibilité aux aides ANAH

Pour bénéficier des aides de l’ANAH, plusieurs critères doivent être respectés :

  • Le logement doit avoir au moins 15 ans et être la résidence principale du demandeur.
  • Le montant des travaux doit être d’au moins 1 500 € hors taxes.
  • Les revenus du foyer ne doivent pas dépasser un certain plafond (voir section ci-dessous).

Plafonds de ressources pour l’éligibilité aux aides ANAH en 2023

Voici les plafonds de ressources à ne pas dépasser :

Nombre de personnes dans le foyerÎle-de-France – Revenus modestesAutres régions – Revenus modestesÎle-de-France – Revenus très modestesAutres régions – Revenus très modestes
127 343 €20 805 €22 461 €16 229 €
240 130 €30 427 €32 967 €23 734 €
348 197 €36 591 €39 591 €28 545 €
456 277 €42 748 €46 226 €33 346 €
564 380 €48 930 €52 886 €38 168 €

Quels sont les travaux pris en charge par l’ANAH ?

Vous pouvez financer avec ces aides des travaux tels que :

  • L’isolation thermique des combles aménagés ou aménageables de votre logement.
  • L’isolation des murs par l’extérieur ou l’intérieur.
  • Le remplacement d’équipements vétustes par des appareils plus performants (ex : remplacement d’une vieille chaudière au fioul par une pompe à chaleur)
  • L’installation de fenêtres à double vitrage.
  • L’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC).
  • La réalisation d’un diagnostic et d’un audit énergétique.

A noter qu’il est également possible de bénéficier, sous certaines conditions, d’autres aides financières pour les travaux de rénovation énergétique : crédit d’impôt transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro, prime CEE, etc.

Comment effectuer une demande d’aide auprès de l’ANAH ?

Pour déposer une demande d’aide auprès de l’ANAH, vous devez suivre les étapes suivantes :

  1. Vérifiez votre éligibilité aux aides à l’aide du simulateur d’aides à la rénovation énergétique disponible sur le site de l’ANAH.
  2. Rassemblez les pièces justificatives nécessaires : devis détaillés des travaux, relevé d’identité bancaire, dernier avis d’imposition, etc.
  3. Effectuez la demande en ligne sur le portail de l’ANAH ou par courrier postal.

Ne commencez pas les travaux avant d’avoir obtenu l’accord de l’ANAH. Le délai moyen d’instruction d’une demande d’aide est de 3 mois.

L’ANAH offre d’importantes opportunités pour financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement. En respectant les conditions d’éligibilité et en fournissant les documents adéquats, ces aides peuvent vous aider à améliorer votre confort tout en réduisant votre consommation d’énergie et vos factures.

Sources

  • https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1328
  • https://www.mes-allocs.fr/guides/aide-logement/subvention-anah/quels-sont-les-travaux-pris-en-charge-par-l-anah/
  • https://promee.fr/aides-et-primes-a-la-renovation/aide-anah